Cit. Ascanio Celestini

“En somme, l’Italie est la patrie des contradictions, mais aussi celle du partage. […]
Mais les mouvements qui comptent sont tout autres.
Ce sont ceux qui mettent en réseaux manifestes et programmes, mais aussi ceux qui disent NON. Les No Tav*, par exemple, mais aussi tous les autres « anti » de notre péninsule. Ceux qui s’opposent aux incinérateurs, aux décharges, à l’amiante, aux grands travaux souvent inutiles, etc.
Ils le font par le biais de mouvements réels et pas seulement par les mots.

En Italie, il y a des tas de gens qui se reconnaissent dans une protestation joyeuse et constructive (parce qu’il peut y avoir de la joie dans le refus) contre les excès de l’Occident.”
Ascanio Celestini : “Syriza et Podemos ne sont pas l’avenir mais le présent qui nous mènera du passé vers l’avenir”

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...